Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Viatique pour gagner la CAN 2012

Posté par: Cheikh Ahmet Tidiane DIOUF| Vendredi 21 juillet, 2017 16:07  | Consulté 135 fois  |  0 Réactions  |   

Après que l’Angleterre ait créé le football, que la Hongrie l’ait développé, que le Brésil l’ait civilisé ; voilà que le Sénégal qui le politise et du coup veut le ridiculiser. De toute évidence, le football ne prospère pas dans le verbiage. Il vit dans la pratique.

Depuis Caire 86, les sénégalais n’ont pas fini d’instaurer une politique stérile autour du football. On se le rappelle ; après sa troisième participation à une coupe d’Afrique des nations : Tunis, Asmara et Caire, le Sénégal attrape très vite la maladie du ballon rond. Les footballeurs donnent au peuple une raison d’exalter après les qualifications aux joutes continentales. Cependant les déceptions ne manqueront pas pendant et après les compétitions. L’élimination non digérée de Caire 86, Sénégal 92, Tunis 94 et 2004 et la plus récente qui peuple encore nos souvenirs est Egypte 2006 où le Sénégal a joué en deçà de ses capacités et croyances doivent nous éveiller.

Chacune des éliminations du Onze national est accueillie au pays souvent comme un évènement scandaleux éclaboussant et acteurs et dirigeants. Ces faux pas sont analysés d’une part comme la résultante d’une indiscipline caractérisée par des virées nocturnes. Et pourtant les mises en causes dans ces histoires qui n’honorent point le football sénégalais, sont souvent les chouchous du public sénégalais ou du moins l’icône sur lequel tout un peuple fonde un espoir de caresser dame coupe. Bocandé en 1986 au Caire, El Hadji DIOUF, au Mali 2002 et en 2004 avec Lamine SAKHO ont été les principaux indexés. D’autre part la mauvaise gestion des dirigeants ou l’incompétence des différents entraîneurs qui se sont relayés viennent combler le tout selon certains observateurs. Après leur « mésaventure » ou échec, des entraîneurs comme Pape DIOP et son staff étaient traités de vendus et de laxistes ; Bruno METSU de libertin et « guetteur de bon moment » ; Guy STEPHAN de nullard qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. KASPERKZACK de chercheur de prime opportuniste. Alors quid du duo Laye SARR - Amara TRAORE qui avaient été traités de pusillanimes ayant le faible pour bon nombre de joueurs au Caire 2006 (?) Mon Dieu ! On verra le qualificatif à leur décerner cette fois-ci au Gabon et en Guinée Equatoriale.

Pardi ! Dans un pays qui compte 11 millions d’habitants où tous sont sélectionneurs, il est difficile de manager une équipe nationale. A l’approche, pendant et après la grande fête africaine du football. Les langues se délient et les commentaires vont bon train. Les citoyens non pratiquants sont plus à l’aise que les acteurs du ballon rond. Ils vont même jusqu’à rivaliser d’idées des techniciens comme Abdoulaye DIAW, Mayacine MAR ou Tassirou DIALLO sur les ondes des radios privés. L’exemple le plus patent est Salam DIALLO et Fallou DIENG qui analysaient orbi urbi la situation footballistique du Sénégal sur le plateau de la Télé Futur Média (TFM). Et dire qu’ils étaient les invités de marque de notre Laye DIAW national.

Ce qui est bizarre dans ces caquetages sur le foot sénégalais c’est qu’avant chaque édition les plus téméraires font croire à la nation que la prochaine édition sera la meilleure et on crie sur tous les toits et on jure la main sur le cœur que dame coupe choisira le Sénégal. Comme c’est le cas avec ces charlatans dont nous ne savons d’où. Nous en avons assez de ces poudres de perlimpinpin proposée depuis des décennies sans résultat probant et de ces promesses non tenues. A l’œuvre nous reconnaissons l’artisan non ?

Malheureusement, dire que la médaille d’or mise en jeu au pays d'Obieng NGUEMA et de Ali BONGO sera pour le Sénégal, c’est minimiser ses adversaires, c’est également ne pas savoir que cet objet de tant de convoitises ne s’achète pas ; il se gagne, et s’obtient en mouillant le maillot avec un brin de chance. Oui il faut absolument avoir du pot et nécessairement une dose d’audace, d’humilité et d’organisation rationnelle et payer de sa propre personne pour inscrire son nom sur les annales des vainqueurs de la CAN. Il ne signifie absolument rien de dire à chaque génération de footballeurs sénégalais qu’elle est plus talentueuse que son prédécesseur. Il suffit juste d’être réaliste comme.  

L’heure est indubitablement venue où le ministère des sports du Sénégal doit savoir que le peuple souffle terriblement de sa virginité footballistique au niveau continental. L’on se prend parfois à se demander si les dirigeants du sport roi ne sont pas en train de transférer le champ politique sur les terrains de foot qui sont en train d’être transformé en arènes. Malheureusement ou heureusement, il n’y a que la lutte et le mbalax qui gagnent dans ce pays de la « réétane nga ».

Wakh deug, si le Sénégal veut étrenner une coupe d’Afrique il doivent agir comme les athlètes égyptiens, ghanéen, nigérians, camerounais…, qui durant de telles compétitions ont le cœur et tout l’esprit à l’œuvre jusqu’au moment fatidique ; et de refuser de tomber dans le jeu du faux-lion qui a toujours l’échine basse et la queue entre les pattes postérieures au coup de sifflet final.

Pour arriver au sacre final, les autorités publiques doivent aussi impérativement quitter les sentiers battis de la théorie rhétoricienne qui frise la politique politicienne pour éviter de tomber dans le gouffre réservé aux joueurs de poker et de PMU afin d’entrer de plain-pied dans le monde réel de la gestion rationnelle et concrète du management s’ils veulent véritablement donner au peuple sénégalais des raisons d’exploser et de communion.

Enfin, que tout le peuple sénégalais, toute confession confondue sache que la réussite est au bout de l’extraordinaire esprit de prière et d’abnégation dont il a fait preuve tout au long des campagnes de l’année 2002 au Mali et en Corée du sud et non dans les querelles avilissantes de tarikha. Que le Sénégal gagne vivement la coupe d’Afrique des nations « Gabon-Guinée Equatoriale 2012 » !!! Bon vent chers gaïndés.

Cheikh Ahmed Tidiane DIOUF

 L'auteur  Cheikh Ahmet Tidiane DIOUF
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cheikh Ahmet Tidiane DIOUF
Blog crée le 28/03/2017 Visité 1634 fois 13 Articles 0 Commentaires 0 Abonnés

Posts recents
Qui est Benn Sénégalais ?
Qui est Benn Sénégalais ?
Odile SECK, le rossignol ndut
Alpha THIOMBANE, l’héritier du Prophète (PSL)
Hommage à Serigne Alpha THIOMBANE
Commentaires recents
Les plus populaires
Odile SECK, le rossignol ndut
Alpha THIOMBANE, l’héritier du Prophète (PSL)
Hommage à Serigne Alpha THIOMBANE
Hommage à Serigne Alpha THIOMBANE
Viatique pour gagner la CAN 2012